• albums doudou

       

    Il n'y a pas si longtemps, Trixie, qui ne parlait pas encore, se rendit avec son papa à la laverie - et là, il arriva une chose terrible, une chose qu'elle devait absolument communiquer à son papa : elle y oublia son Guili Lapin chéri ! Eh bien, devinez quels furent les tout premiers mots de Trixie ?

    Les illustrations de ce livre sont une combinaison de dessins à la plume et de photos numériques; la mise en couleurs, le sépia des photos et la supression des climatiseurs, poubelles et autres détritus industriels ont été réalisés par ordinateur.

    Thèmes : Doudou - Hygiène / Propreté - Relation avec le père

     

       Guili Lapin, le doudou chéri de Trixie, se rend à l'école maternelle aujourd'hui. Trixie est impatiente de le présenter à ses amis. Il est tellement extraordinaire, il n'y en a pas deux comme lui ! C'est du moins ce que croyait Trixie.
       

    La lumière est éteinte mais Léa n'a pas du tout envie de dormir. Heureusement, son doudou-qui-parle est à ses côtés. Léa s'interroge : pourquoi son doudou-qui-parle est-il son doudou ? Le doudou-qui-parle réfléchit et trouve des réponses qui, sans aucun doute, prouvent qu'il est bien le doudou de Léa.
    Un doudou ne s'échangerait contre aucun autre et il possède de nombreuses particularités qui le distinguent des autres (une odeur, un défaut, une texture). Page après page, le jeune lecteur prendra ainsi conscience des spécificités de son doudou. Sur fond noir, les illustrations retranscrivent bien l'ambiance d'une chambre à la nuit tombée et les quatre couleurs utilisées (rouge, bleu, blanc et rose) créent une cohérence qui permet d'unifier l'ensemble des pages et d'élaborer, au fur et à mesure,une complicité avec le lecteur, construite aussi par la redondance des échanges de phrases entre les deux personnages. Images et textes s'unissent alors et permettent d'aboutir à la même conclusion : le doudou de Léa est bien celui avec lequel elle s'endort.

       À chacun son doudou : il y en a des doux, des rugueux, des râpés, des moelleux...On peut toucher l'ours en peluche de Quentin, le morceau de drap de Marilou, l'oreille du lapin tout mou de Jules et la queue du chat de Corentin.
    Des doudous, il y en a pour tous les goûts ! Même la maîtresse a le sien...
       

    L'AVIS DE RICOCHET

    Un doudou pour les plus jeunes : c'est affectif bien sûr, mais c'est aussi magique. Quel bonheur de retrouver sur ce thème si souvent décliné un livre à la sauce Tony Ross. L'illustrateur met ici en scène Marie et Charles avec leur doudou. Et chaque mise en scène se lit indépendamment en retournant le livre. Pour Marie un brin peureuse, son doudou est semblable à un ours blanc qu'elle promène partout et qui la protège. Pour Charles, son doudou pourra au gré de ses envies s'incarner en tous les possibles, les incertains ou les fortuits. Ne sont-ils pas par là amener à se rencontrer ? En format poche, voici encore une magnifique évocation de l'imaginaire enfantin et une palette d'émotions. C'est d'autant plus savoureux que Tony Ross donne à entendre la réaction des adultes par rapport à ce bout de tissu aux apparences et aux pouvoirs inattendus ! Sans oublier de rappeler que finalement les doudous : cela aide à vaincre ses peurs !
     

    Un doudou, ça te suit partout. Et puis ça se transforme en tout ce que tu veux et tout ce que tu rêves...

    Thèmes : Doudou - Rime

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :