• L'inspection

    L'inspection

     

    à lire l'article de Pierre Frackowiak,

    http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2008/10/Frack_OuvaInspection.aspx

    et

    http://aideauxprofs.org/index.asp?affiche=News_display.asp&rub=Leurs_points_de_vue&ArticleID=2603

    et un super texte http://www.meirieu.com/FORUM/fracko_evaluer_refondation.pdf

    est-ce que notre hiérarchie lit ces articles?

    http://www.charmeux.fr/blog/index.php?2015/03/18/262-la-grande-illusion

     


    colloque sgen 68 Pierre Frackowiak Conclusion par SGEN68

    Pourquoi ces propos ne sont pas entendus en "haut lieu"?

    Je vais certainement vivre dans quelques jours la dernière inspection de ma carrière.

    J'ai rencontré toutes sortes d'inspecteur. J'ai connu les inspections où l'inspecteur prenait la classe pour "évaluer" l'ambiance, le niveau... l'inspecteur qui intervenait lorsqu'il voyait une situation sur laquelle l'enseignant pouvait rebondir vers un nouvel apprentissage... et des discussions ensuite sur la classe, sur les besoins...

    Mais depuis quelques années, les inspections tournent au contrôle. On reçoit une liste de documents à présenter lors de l'inspection. Tremblez, l'inspecteur arrive...

    Mon grand père était instituteur, formé à l'Ecole Normale. Ma mère n'a pas voulu suivre cette voie et est devenue éducatrice. Elle a pu enseigner sans le carcan d'une administration.

    J'ai la chance d'avoir un père inspecteur honoraire de l'Education Nationale et de pouvoir discuter avec lui de ce métier que je n'aurais jamais voulu faire. Un temps sanctionner des enseignants qui ne faisaient pas de "méthode globale" pour l'apprentissage de la lecture et quelques années plus tard jeter l'anathème sur ceux qui continuaient...

    On en est encore à parler du redoublement (le débat de ma dernière conférence pédagogique)... J'étais dans une école pilote dans les années 1970, le redoublement y était interdit. On avait déjà posé la base que le redoublement était inefficace. On pouvait poursuivre sa scolarité du CP à la 3ème sans redoublement. Et je crois savoir que la plupart des élèves ont réussi leur vie professionnelle. Nous sommes d'ailleurs un certain nombre à être devenu enseignant...

    Ce sont des enseignants que j'ai rencontré à l'école, au collège ou au lycée qui m'ont donné envie de faire ce métier. Des enseignants passionnés par leur métier, des enseignants insoumis aussi.

    Ce n'est pas d'inspection que les enseignants ont besoin. Ils ont besoin de moments de formation, d'échanges, de retour d'expériences qui se font à droite à gauche de manière isolée. Heureusement Internet permet aujourd'hui d'avoir accès au travail de certains collègues. Internet permet aussi ces échanges que notre administration ne met pas en place...

    Et ils ont aussi besoin qu'on leur fasse confiance.

    L'inspection

     Et le jargon?

    un jour quand j'aurai le temps je ferai un article sur le sujet. Les articles trouvés sur Internet sont anciens (2008) et depuis, ça a bien évolué avec les EANA et les EFIV (les éana et les éfiv, c'est devenu nom commun, doit-on écrire les éanas et efivs, je ne sais pas...). En d'autres temps on aurait dit "primo arrivants" ou "enfants du voyage"

     

     

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :